banania

Banania : une grande histoire de chocolat

C’est en 1912 que Pierre-François Lardet (alors journaliste) fait la découverte au Nicaragua de cette boisson au cacao, à la banane et aux céréales. Dès son retour France, il décidera d’exploiter cette recette et de créer sa propre marque BANANIA. H.Tishon travaillera sur le graphisme et créera le premier personnage de la marque : « l’Antillaise ». Elle aura la vedette jusqu’en 1915.

BANANIA ET L’EFFORT DE GUERRE

En 1915, Pierre-François Lardet fait appel à son ami Giacomo de Andreis et lui demande de retravailler le graphisme des boîtes en remplaçant « l’Antillaise » par un tirailleur sénégalais – l’ami « Y’a Bon » (slogan de la marque).

Il tire profit du premier conflit mondial en décidant d’associer sa boisson à l’effort de guerre. Il enverra sur le front 14 wagons de BANANIA à l’attention des soldats des tranchées : « Force et vigueur » définissent alors la marque.

Une bonne action qui permettra à la marque de se développer après guerre. Pierre Lardet en profitera peu de temps car il se retrouvera évincé de la société par son associé Albert Viallat.

Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, BANANIA réalise plus 1400 tonnes de ventes. Mais, le succès est éphémère car avec le rationnement et le manque de matières premières, la société sera obligée de revoir sa formule.

Les slogans patriotiques : « défense contre l’anémie », « après l’alerte le réconfort » remplaceront le « force et vigueur » de la première guerre. L’usine de Courbevoie fermera ses portes en Juin 1940 et une partie de la production sera transférée à Clermont-Ferrand.

C’est cette délocalisation qui aidera la marque à croître malgré l’occupation et les restrictions.

Les années 50 :  un succès

En 1950, un incendie détruira le centre de production de Clermont-Ferrand. Mais, la société ne baissera pas les bras et construira une nouvelle usine à Courbevoie (à côté de l’ancienne). En 1953, Albert Lespinasse prendra la place de son oncle. L’entreprise doublera le volume de ses ventes avant 1954 et produira 5000 tonnes de BANANIA !

Jacques BAZAINE sera le nouveau graphiste de la marque.

Les années 60 :  une concurrence plus forte 

La société détiendra en 1968, 30% de parts de marché. Elle lancera Benco pour accroître son positionnement face à la concurrence de plus en plus tenace.

Et depuis ? 

La société sera rachetée par BEST FOODS France en 1972 après le départ à la retraite d’Albert Lespinasse. La marque changera complètement d’image. Elle abandonnera le tirailleur.

banania-evolution
BANANIA évolution source theplan9-icon.com

En 2003, BANANIA est racheté par Unilever. La marque étant trop « Franco-française », elle est délaissée et voit ses parts de marché baisser à 8% en 2004 !

Les marques BANANIA, Benco et Yabon seront finalement rachetées par la holding Nutrial. C’est une véritable renaissance pour la marque. En 2006, elle atteindra 15% des parts de marché.

Avec ses nouveaux développements, Nutrial vise depuis 2011 une croissance moyenne de 5% par an. En 2012, la marque lance sa pâte à tartiner Banania. Notons qu’en 2015, le « bon lait au chocolat » de Banania est élu produit de l’année !

BANANIA : une image colonialiste et raciste ?

La plupart des gens sont attachés au personnage du tirailleur souriant et sympathique. Certains aiment collectionner les produits dérivés de la marque à l’effigie de l’ami Y’a bon.

« Plus que toute autre marque, Banania s’est faite depuis quatre-vingts ans, le témoin de son temps. A chaque époque, elle a su s’adapter et participer activement à la création d’une France meilleure. Un optimisme entretenu par l’ami Y’a bon dont le souvenir a tenu bon. »

Valérie Mitteaux « Banania – 80 ans de sourire gourmand » 

Mais, il n’est pas du goût de tous. L’image du tirailleur disparaîtra des publicités en 1967 car jugé comme une représentation « caricaturale et raciste des Noirs africains ». En 1977, le slogan « Y’a bon ! » disparaîtra également.

Nutrial décide dans les années 2000 de reprendre le personnage et le slogan. En 2006, un accord a été trouvé : le slogan a été de nouveau retiré des produits de la marque. En revanche, le personnage est resté sous les traits d’un enfant que l’on connait tous :).

banania - fond d'ecran

Pour en savoir plus sur la marque c’est ici : www.banania.fr 🙂

Sachez enfin qu’il existe des recettes à base de Banania. Découvrez le livre « Banania les 30 recettes cultes » de  Ilona Chovankova chez Marabout. 

Banania les 30 recettes culte
Banania les 30 recettes culte – cliquez pour découvrir ce livre

Partage ton choco !